Les Communes partenaires

L’implication des communes de L'Abergement, Ballaigues et Lignerolle ainsi que le soutien de leurs habitants sont indispensables à la réalisation du parc éolien Bel Coster.

Message des Syndics

Monique Salvi, Raphaël Darbellay, Olivier Petermann:

« Depuis quelques années déjà, le débat fait rage, pour ou contre le nucléaire ? Nos autorités fédérales ont tranché : la sortie du nucléaire est proclamée et annoncée. Il ne s’agit plus maintenant de se contenter d’échafauder des théories, des concepts et des prévisions, il est temps d’agir, chacun à son niveau, chacun avec les moyens dont il dispose. »

« Notre terre jurassienne ne possède pas de profonde vallée échancrée, surmontée de glaciers et de neiges éternelles permettant la construction d’un barrage, pas de plaine immense, inondée de soleil où l’on pourrait construire des champs de panneaux solaires, pas de fleuve ou l’on pourrait imaginer des barrages au fil de l’eau. Mais elle a du vent ! Le vent, source inépuisable et non polluante, le vent qui souffle avec ardeur sur des crêtes jurassiennes, nombreuses et inhabitées, le terrain idéal pour l’implantation d’éoliennes. »

« Bien sûr que l’implantation de ces machines constitue un indéniable sacrifice paysager, mais elle constitue également la part que notre région ne saurait refuser au reste du pays, lui qui a déjà sacrifié sur l’autel des énergies ses vallées alpines ou ses rives fluviales. Prétendre vouloir sauver notre paysage à tout prix et ne compter que sur les sacrifices des autres relèverait de l’égoïsme pur et dur, surtout si l’on considère que l’implantation d’éoliennes est un processus réversible qui permet en tout temps un retour à l’état initial, ce qui n’est pas le cas des barrages alpins ou des centrales nucléaires. Les communes de Ballaigues, Lignerolle et L’Abergement sont particulièrement fières de soutenir un projet destiné au bien commun et ainsi participer dans la mesure de leurs moyens à l’effort qui vise à sortir du nucléaire et à l’accès à l’indépendance énergétique du pays. »

Le Canton de Vaud

Le parc éolien Bel Coster fait partie des sites particulièrement favorables retenus par le Canton de Vaud dans son plan directeur cantonal.

D’ici à 2035, le Canton de Vaud envisage de produire entre 500 et 1’000 GWh par an d’électricité éolienne afin d’assurer un approvisionnement sûr et compatible avec la protection de l’environnement. Avec ses neuf éoliennes, Bel Coster apportera une contribution significative aux objectifs du canton. Il permettra d’augmenter d’environ 7% la production électrique indigène et de couvrir entre 6 et 13% de l’objectif cantonal en terme d’éolien. Il contribuera ainsi à la sécurité d’approvisionnement et permettra de couvrir les besoins en électricité d’une partie des habitants du Jura-Nord vaudois; une électricité sûre produite localement et durablement.

La France voisine

Le projet se trouvant proche de la frontière française, de nombreux échanges ont eu lieux avec les autorités françaises dans le cadre de la Convention d'ESPOO.

Proximité de la frontière française

Dans les régions transfrontalières, la réalisation de projets pouvant avoir un impact sur l’environnement est réglementée par la convention Espoo. Celle-ci stipule notamment que l'étude des impacts sur l'environnement doit précéder toute prise de décision ou autorisation d'entreprendre des activités listées dans l'appendice I de la Convention. A l’heure actuelle, les éoliennes figurent uniquement dans une liste provisoire, qui n’est formellement pas encore entrée en vigueur. L’Etat de Vaud a tout de même préconisé l’application de la convention avec la France pour le projet « Bel Coster », cette décision étant de son ressort et non de celui des communes.

En février 2016, les autorités du canton de Vaud ont ainsi informé les autorités françaises du projet de parc éolien. Cette notification a entraîné une enquête publique en France, menée du 2 mai au 6 juin 2017. Les communes françaises concernées, le Parc Naturel régional du Haut-Jura ainsi que les services de l’Etat compétents ont été étroitement associés à cette consultation. En août 2017, le Préfet du Doubs a transmis à la Cheffe du Département vaudois du Territoire et de l’Environnement (DTE), les rapports du commissaire en charge de l’enquête publique française et celui de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL). Le Préfet du Doubs a également adressé une liste de questions et demandé la mise en place d’un groupe de travail afin d’identifier les mesures permettant de réduire ou d’éliminer les impacts transfrontaliers. Il a aussi demandé qu’un suivi soit réalisé avec les acteurs locaux concernés pendant la phase d’exploitation des éoliennes.

En septembre 2017, le DTE a chargé la Direction générale de l’environnement du canton de Vaud (DGE) de répondre aux requêtes du Préfet du Doubs. De nombreux échanges ont ainsi eu lieu entre les services du Canton et ceux de l'Etat Français. La réponse du DTE a été transmise à la préfecture du Doubs en septembre 2018, répondant à l'ensemble des questions soulevées. Un groupe de suivi, comprenant des experts des deux pays a également été mis en place afin de gérer diverses questions relatives au projet, notamment les aspects hydrogéologiques et de sources d'eau de la région.

Les développeurs du projet

Le projet de Bel Coster est développé par le groupe énergétique lausannois Alpiq avec le soutien du bureau d'ingénieurs spécialisés Kohlenusbaumer SA. Alpiq prévoit un investissement de l'ordre de 80 millions de francs pour le projet de Bel Coster.

Message d'Alpiq

« Le projet Bel Coster est très important pour Alpiq, qui s'est notamment fixé parmi ses objectifs de développer les nouvelles énergies renouvelables en Suisse, dans la petite hydraulique comme dans l'énergie éolienne. Alpiq a ainsi mis en service au début de l'année 2011 son premier parc éolien en Suisse, dans le canton du Jura. Afin de poursuivre cette aventure, Alpiq, porte le projet Bel Coster en partenariat avec les communes concernées de cette région vaudoise caractérisée par ses excellentes conditions de vent. »

« Alpiq attache une grande importance à réaliser des projets exemplaires, tant en termes de protection de la population qu'en privilégiant une bonne intégration paysagère et environnementale. La production de Bel Coster permettra d'étoffer l'offre de l'entreprise dans les énergies renouvelables et contribuer à un mix d'approvisionnement à même de répondre aux défis énergétiques et climatiques futurs. »

Les associations de soutien de l'éolien en Suisse

Suisse Eole est l'association faitière qui a pour but de promouvoir, en Suisse, le développement de l'énergie éolienne et faire connaître ses atouts écologiques, économiques et sociétaux.

Le Groupement Romand pour l'Energie Eolienne (GREE) rassemble des entreprises et distributeurs d’électricité qui développent la production d’énergies renouvelables, conformément au mandat reçu des autorités publiques à travers la Stratégie énergétique 2050. 

Vos Questions

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez partager votre avis sur la parc éolien Bel Coster, n’hésitez pas à nous écrire à


infomail@belcosterweb.ch

TYPO3\CMS\Extbase\Domain\Model\FileReference:7191